Entreprise responsable

Notre mission :

Notre passion au service d’une alimentation saine, savoureuse et durable.

Nos valeurs :

Les valeurs d’Hesbaye Frost expriment notre vision du travail en groupe pour nous permettre de mener à bien notre mission. Nous les avons définies ensemble. A nous de les respecter au quotidien pour participer activement au développement de notre entreprise.

Le respect

Le respect est la racine de notre société.
C’est dans les échanges que naît la richesse. Le respect de nos collègues, pour ce qu’ils sont et ce qu’ils apportent. Le respect du client, à qui nous proposons des légumes sains et de qualité. Et le respect de tout ce qui nous entoure, les hommes, les machines, la nature, qui tous participent à notre développement.

Le travail en équipe

Ensemble, naturellement.
Une entreprise, c’est une association de personnalités au service d’un objectif commun.
Elle est performante lorsque l’intérêt collectif prime sur l’intérêt individuel. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et nous avons besoin des autres pour donner le meilleur de nous-mêmes. Le partage est un facteur du développement personnel, lui-même indispensable à la réussite collective.

L’efficacité

Cultiver les talents, c’est récolter l’efficacité.
Notre entreprise est une juste combinaison de talents, de savoir-faire et de savoir-être qui nous permettent d’atteindre un haut niveau de performance, de défendre une position de leader dans notre secteur et de garantir notre avenir. Pour grandir, il faut oser. Ne pas se contenter de ce que l’on est, mais s’ouvrir au questionnement. Pour être efficaces, nous devons prendre et assumer nos responsabilités.

L’amélioration continue

La faim de progrès est une histoire sans fin.
Pour assurer l’avenir de notre entreprise, nous devons avoir l’appétit du progrès. Nous devons voir loin et penser à long terme. L’amélioration continue c’est vouloir faire mieux dans un contexte toujours meilleur, c’est pouvoir se remettre en question et apprendre de nos échecs comme de nos succès.

 

Notre politique environnementale

O rejet d’eau en rivière

Hesbaye Frost est un grand consommateur d’eau. À l’heure actuelle, en moyenne, une moitié est réutilisée en irrigation et l’autre moitié est épurée. Cette proportion pouvant varier en fonction de la météo, avec une plus grande quantité utilisée pour l’irrigation en cas de sécheresse. L’eau issue de notre station d’épuration répond à toutes les normes et exigences agro-alimentaires, mais n’est pas pour autant potable. Notre objectif est de ne plus rejeter du tout d’eau dans le Geer, la rivière qui borde l’usine. Pour ce faire, deux pistes sont envisagées : l’amélioration des

possibilités d’irrigation et l’utilisation plus importante de l’eau épurée dans l’usine, en circuit fermé. On pourrait utiliser l’eau pour le lavage « grossier » des légumes (c’est la phase qui précède leur blanchiment) et le nettoyage des sols. Mais cela nécessite un traitement supplémentaire et une modification du processus d’épuration de notre station. Plusieurs pistes sont actuellement à l’étude.

La réserve naturelle du Haut-Geer

Il y a quelques années, Hesbaye Frost a racheté l’ancienne râperie de Hollogne-sur-Geer,  récupérant ainsi les anciens bassins de décantation du site pour y stocker l’eau d’irrigation. Cette acquisition, c’est la rencontre du monde industriel et du monde associatif actif dans la protection de la biodiversité.

Hesbaye Frost s’est engagée, dans une charte, à faire de cet espace la Réserve Naturelle du Haut-Geer.

Elle est gérée par une asbl qui regroupe des représentants de Natagora, d’Hesbaye Frost et d’APLIGEER, avec la participation de l’administration communale de Geer.

 

 

C’est un véritable paradis pour les oiseaux indigènes et leurs observateurs passionnés. On y retrouve plusieurs espèces-phares, comme le grèbe à cou noir, le râle d’eau, la gorge-bleue, sans oublier les nombreuses espèces de canards, sédentaires ou migratoires. Depuis le printemps 2016, une trentaine de moutons sont également présents.

S’il n’y a pas de comptage précis, on estime que la Réserve accueille quelque 10.000 visiteurs par an.

 

Vers le 100% d’énergie renouvelable auto-produite

Biogaz du Haut-Geer

L’unité de Biogaz du Haut-Geer est une coopérative regroupant Hesbaye Frost, plusieurs agriculteurs, ainsi que des partenaires publics et privés. A partir d’intrants agricoles et des déchets organiques d’Hesbaye Frost, elle produit de l’électricité et de la chaleur selon le procédé de biométhanisation.

Il s’agit d’un procédé naturel de dégradation de déchets organiques par l’action de micro-organismes en l’absence d’oxygène, à l’abri de la lumière et dans des conditions spécifiques de température.

Les micro-organismes produisent du biogaz riche en méthane, que l’on peut brûler pour produire de l’électricité et de la chaleur. C’est le principe de la cogénération, c’est-à-dire la production, à partir d’une seule source d’énergie (le gaz) de deux autres, à savoir l’électricité et la chaleur.

 

Le site compte maintenant trois unités de cogénération, pour une puissance installée atteignant 1,5 MW. BIOGAZ du Haut-Geer couvre près de 30% des besoins en électricité d’Hesbaye Frost.

Des panneaux flottants

L’un des bassins de stockage de l’eau épurée, d’une surface de ±2,5 ha et d’une capacité de 110.000 m3, vient d’être en partie recouvert de 3.200 panneaux photovoltaïques. Ils

produisent de l’ordre de 300 watt-crêtes chacun, soit une production totale d’1 mégawatt-crête.

Le choix d’une telle installation s’explique par l’impératif de parfaite étanchéité des toits de l’usine qui couvrent, en grande partie, des congélateurs. Les panneaux photovoltaïques ne pourraient pas être ancrés mécaniquement, mais bien posés et lestés sur les toits ce qui serait un risque trop grand pour les toitures.

Développement du BIO

Si la culture bio connaît aujourd’hui un succès grandissant, tant au niveau de la demande des consommateurs, que de l’offre, les premières reconversions datent d’une bonne dizaine d’années.

En tant que partenaire des agriculteurs, Hesbaye Frost met à la disposition de ceux qui veulent se lancer dans l’aventure du bio, son expérience et ses conseils. « Se mettre à la culture bio »

L’utilisation du digestat en agriculture biologique :

Le processus de biométhanisation génère deux formes de résidus : le biogaz, utilisé pour la cogénération, et le digestat composé de matière organique, que l’on peut utiliser comme amendement pour les sols. Du statut de « déchet », ce résidu peut dès lors devenir un « produit» exploitable dans l’agriculture. Il en devient même une source importante pour le développement de l’agriculture biologique dans la région Hesbignone.

MIMOSA

Hesbaye Frost met tout en œuvre pour atteindre le « zéro résidu » de matières actives dans ses productions. Un objectif soutenu par la mise en œuvre d’un programme de recherche depuis 2014. Les résultats positifs sont obtenus par la combinaison de plusieurs points d’attention :

L’utilisation de semoirs de précision permettant un meilleur semis, l’évolution des produits de traitement eux-mêmes plus efficaces à moindre dose et qui se dégradent complètement et le choix variétal, avec la sélection de plantes plus résistantes aux maladies. Notre expertise dans les cultures dédiées à la nourriture pour bébé constitue un sérieux atout. L’expérience et le

savoir-faire accumulés ont permis, d’une part, de constater qu’une telle démarche n’entraînait pas de perte importante de rendement, mais, d’autre part, qu’elle pouvait s’étendre

à la culture traditionnelle.

 

0 Déchet

L’idée est de continuer à trouver une filière pour recycler chaque déchet que nous aurons au préalable trié. Le déchet devient dès lors une matière valorisable.